Un Conseil Citoyen ?

Quelle forme pourrait prendre un Conseil Citoyen dans notre commune ?

  • Le Conseil Citoyen serait une assemblée consultative (ne décide pas formellement), ouverte à tous les citoyens de la commune
  • Le Conseil Citoyen serait reconnu par le Conseil Municipal, qui participerait à son organisation et à son animation, (partenariat élus / non élus). Une future association (le collectif ?) pourrait porter également cette organisation
  • Le Conseil Citoyen se réunirait régulièrement (proposition: se caler sur les dates du Conseil Municipal pour se réunir un peu en amont), avec un ordre du jour publié à l’avance et correspondant à l’agenda du Conseil Municipal (l’idée est d’informer et susciter le débat sur des sujets qui seront votés au Conseil Municipal). Fréquence de réunion: tous les mois, tous les 2, 3 mois ? L’ordre du jour serait publié dans le bulletin municipal.
  • Les élus participant au Conseil Citoyen rendraient compte au Conseil Municipal qui déciderait formellement (vote) et qui prendrait des décisions, comme cela est prévu par la loi. 
  • L’intérêt pour les élus serait de pouvoir consulter et décider en connaissance de cause, après que tout le monde ait pu se concerter sur le ou les sujets. Tout le monde pourrait prendre connaissance des tenants et des aboutissants (même si à la fin on prend les mêmes décisions qu’en décidant seul, cette même décision est mieux acceptée). Si le Conseil Municipal prenait une décision contraire au Conseil Citoyen, il aurait de facto à assumer sa décision devant les citoyens, lors de la prochaine assemblée, ce qui est sain en démocratie. 
  • L’intérêt pour les citoyens est d’être impliqués dans la décision publique, et d’avoir l’occasion de connaître les sujets de débat, d’écouter les positions des autres et de pouvoir débattre. A terme l’idée serait de travailler sur le « Vivre Ensemble », au travers de la prise de décision collective.
  • Une mesure est d’autant plus facilement acceptée qu’elle résulte de la construction d’un consensus et d’une prise de décision collective.
  • Parce que tout ne peut se régler en Assemblée Plénière, et que la vie du Conseil Municipal s’organise autour de commissions, l’idée serait de pouvoir accueillir plus de monde dans des Commissions extra-municipales qui pourraient s’organiser avec toutes les bonnes volontés selon le même principe.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. lyoen dit :

    le mot association me parait réducteur ; collectif est plus représentatif de toute la population intéressée par ce qui se passe dans la commune , un lieu où savoir ce qui se trame dans un conseil municipal obscure et peu enclin à partager les projets , décisions et compte rendus des rencontres avec d ‘autres services
    être impliqué nécessite d ‘abord d ‘être informé en temps réel

Répondre à lyoen Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *